Choisir son chauffage pour une grande hauteur sous plafond

Mardi 15 novembre 2022

Chauffer un beau volume n’est pas toujours évident. Voici nos conseils pour allier l'esthétique au confort thermique.

hauteur sous plafond

Les plafonds hauts séduisent par leur élégance, mais peuvent être une source d'inconfort en hiver. On vous explique pourquoi et comment y remédier.

 

Principe de la répartition de la chaleur dans un volume fermé

Dans une maison ou un appartement haut de plafond, la répartition de la chaleur n’est pas toujours optimale.

À mesure que les températures augmentent, la densité de l’air diminue. L’air chaud est donc plus léger que l’air froid. À l’échelle de la planète, cela se traduit par l’élévation naturelle des masses d’air chaud. Arrivé à une certaine altitude, l’air refroidit, ce qui lui permet de redescendre. Ces mouvements sont à l'origine des phénomènes météorologiques classiques et exceptionnels comme les orages, les tornades ou les ouragans.

Rassurez-vous, rien de tout cela ne concerne votre appartement. À ceci près que, même chez vous, l’air chaud remonte inexorablement, laissant l’air le plus froid stagner au sol. On dit souvent que le rhume s'attrape par les pieds et ce n’est pas entièrement faux. En hiver, les températures enregistrées au ras du sol sont certainement les plus froides. Tout du moins pour ceux qui n'ont pas la chance d’être équipés d’un chauffage au sol.

 

Quelle stratégie de chauffage adopter sous les grandes hauteurs sous plafond ?

Dans le neuf, la hauteur moyenne sous plafond tourne autour des 2,5 mètres. Dans l’ancien, les dimensions des pièces sont très variables. Vous avez certainement déjà vu ces maisons aux pièces très basses de plafonds, dotées d’ouvertures très étroites. N’allez pas penser qu’elles étaient habitées par des personnes plus petites que vous. Il s’agissait en réalité d’une stratégie pour conserver la chaleur et améliorer le confort thermique. 

Mais l’ancien, ce sont aussi parfois des hauteurs sous plafond démesurées. Le neuf n’est pas en reste avec des maisons contemporaines, très aériennes, présentant également des volumes tout en verticalité : mezzanines, cages d'escalier, hall d'entrée… Si vous êtes dans ce cas de figure, l’air chaud va s'accumuler sous le plafond. Là où il est malheureusement bien inutile.

Votre priorité est d’assurer une parfaite isolation de l'enveloppe du bâtiment. Car si la chaleur est prisonnière des hauteurs, c’est toujours mieux que de la perdre définitivement vers l'extérieur. Ensuite, vous devez axer votre stratégie de chauffage sur le rayonnement, plus que sur la convection. La convection chauffe l'air. Ce qui est une bonne chose, mais vous ne pouvez pas vous satisfaire de ce seul phénomène, notamment sous les hauts plafonds.

Le rayonnement chauffe les corps solides : les meubles, les parois, les objets, vous-même… Tous emmagasinent la chaleur et la restituent à leur tour. Dans la pièce, tous les éléments concourent au confort thermique des occupants. Et, bonne nouvelle, ils se trouvent au même niveau que vous dans la pièce.

 

Ce qu’il ne faut pas faire pour chauffer une pièce haute de plafond

Dans une pièce haute de plafond, évitez tous les appareils qui reposent exclusivement ou essentiellement sur la convection. Si votre émetteur se contente de créer de l’air chaud qui sera perdu en hauteur, vous ne parviendrez pas à atteindre une température de confort en bas de la pièce, quelle que soit la quantité d’énergie consommée.

Ces émetteurs de chauffage à fuir sont les convecteurs électriques qui, de surcroît, assèchent l’air ambiant. Autre solution à écarter définitivement : la convection forcée. Cela concerne les ventilo convecteurs et les bouches de soufflage qui insufflent de l'air chaud et ne diffusent aucune chaleur par rayonnement.

 

Les émetteurs compatibles avec une grande hauteur sous plafond

Vous l’aurez compris, pour assurer une répartition optimale de la chaleur sous les grandes hauteurs, vous devez vous orienter vers des émetteurs qui agissent par rayonnement, plus que par convention. Vous devez aussi faire en sorte que la chaleur soit émise au plus près du sol. Deux solutions répondent à ces critères : le chauffage au sol et les plinthes chauffantes.

Le chauffage au sol

Le plancher chauffant diffuse une chaleur douce dans toute la pièce. La répartition de la chaleur reste parfaitement équilibrée puisque l’émetteur produit du chaud en continu par le sol. Grâce à son fonctionnement par rayonnement, le plancher chauffe aussi les murs et tous les éléments qui contribuent à améliorer le confort thermique à l'intérieur, même sous de hauts plafonds.

Les plinthes chauffantes

Les plinthes chauffantes agissent de la même manière. Placées au ras du sol, elles vont chauffer les murs qui restituent ensuite la chaleur harmonieusement dans toutes les pièces. Là aussi, les émetteurs diffusent une chaleur douce, sans danger pour le mobilier, mais suffisante pour traiter les volumes les plus grands.

 

L’avantage des plinthes chauffantes Ecomatic

Ecomatic, le spécialiste des plinthes chauffantes, vous propose des plinthes faciles à mettre en place et compatibles avec les systèmes de production d'eau chaude centralisés, mais aussi avec un mode de chauffage électrique décentralisé. Nos plinthes chauffantes électriques, hydrauliques et bi énergies s'installent dans toutes les pièces, y compris dans la cuisine et la salle de bain, pour gagner en confort et faire des économies d'énergie tout l'hiver.