Quelles sont les différences perceptibles au niveau confort ?

Pour bien comprendre ce qu’apporte notre chauffage en terme de confort, je dois aborder un principe essentiel : la Chaleur ressentie.

Il vous est certainement arrivé d’être assis au salon et d’avoir tout à coup une désagréable sensation de froid. Pourtant votre thermostat affiche bien 20° et il n’y a ni fenêtre, ni porte ouverte.
En fait, ce sont les murs extérieurs qui rayonnent du froid. Soit vous montez le thermostat, soit vous mettez un gilet pour ne pas pas exploser votre budget chauffage.

C’est la chaleur ressentie et non la température de l’air affichée sur votre thermostat qui vous donne votre température de confort.

Elle s’exprime par la formule suivante :
(Température de l’air + température moyenne des murs) ÷ 2

Exemple:
En hiver, dans une pièce correctement isolée, avec double vitrage et une température extérieure entre 0° et -5° :

Avec un chauffage classique (radiateurs convecteurs, rayonnants, à inertie ou un plancher chauffant) :
Température de l’air : 20° + Température des murs 17° = 37°
÷ 2 = température ressentie 18,5°

Avec un chauffage par plinthes
Température de l’air : 20° + Température des murs 26° = 46° ÷ 2 = température ressentie 22°

Avec le chauffage par plinthe, la température idéale de confort se situera toujours entre 18° et 19°, sans aucune sensation de froid.

Sachant qu’1 degré représente 7% d’économies, ajoutons à cela une régulation performante et nous avons un des chauffage les plus économiques
avec un niveau de confort exceptionnel.