Comparatif des systèmes de chauffage

Vendredi 25 septembre 2020

Il existe différents systèmes de chauffage sur le marché, qui présentent des avantages et inconvénients propres. Plinthes chauffantes, convecteurs électriques, poêles à bois, à fioul, à pétrole ou électriques, zoom sur les modes de chauffages les plus plébiscités du grand public.

Il existe différents systèmes de chauffage sur le marché, qui présentent des avantages et inconvénients propres. Plinthes chauffantes, convecteurs électriques, poêles à bois, à fioul, à pétrole ou électriques, zoom sur les modes de chauffages les plus plébiscités du grand public.

Qu’est-ce que des plinthes chauffantes ?

Il y a 15 ans, les plinthes chauffantes était encore inconnues en Europe. Il s’agit pourtant du mode de chauffage privilégié au Québec, où les températures tombent bien plus bas qu’en France, depuis près d’un demi-siècle.

Les plinthes chauffantes sont des convecteurs horizontaux intégrés dans de longues plinthes que l’on pose à même le sol, le long des murs. Peu coûteux à l’achat comme à l’installation, ce système de chauffage permet de dégager de l’espace dans la pièce. Par conséquent, les plinthes chauffantes sont des alliées des petits espaces et des architectures atypiques.

Les chauffages par plinthes proposés par Ecomatic adaptent leur puissance en temps réel grâce à de nombreux capteurs répartis à intervalles réguliers le long du système. Le réglage du chauffage se fait par un boitier de régulation pièce par pièce, ou centralisé. Une fois les paramétrages effectués, ce système de chauffage s’autorégule, se coupe et se relance seul en fonction de la température. De fait, les utilisateurs font d’importantes économies d’énergie.

Avantages des plinthes chauffantes

Le système de plinthes chauffantes proposé par Ecomatic est facile à mettre en place, car il ne nécessite pas d’entreprendre un chantier d’envergure. En conséquence de quoi il s’agit d’une solution très compétitive lors d’une construction neuve, et sans égale dans le cas de la rénovation et de la mise aux normes d’un logement.

Par ailleurs, les plinthes chauffantes se veulent des solutions discrètes logées à la base des murs. Vous gagnez ainsi en espace mural, sachant que la moindre zone est à optimiser dans le cas de pièces et logements de petite surface. Ce système de chauffage vous permet ainsi d’aménager plus librement votre espace de vie puisque les plinthes chauffantes ne sont pas gênées par les meubles.

La chaleur diffusée par le chauffage par plinthes est relativement homogène ; elle supprime les effets de parois froides, situées près de murs mal isolés ou de larges baies vitrées. De plus, la chaleur provenant du sol, elle réchauffe également les sols froids, dans les pièces situées au-dessus d’une cave ou d’un garage, par exemple. Ainsi, les plinthes chauffantes contribuent à supprimer les ponts thermiques, pour un confort thermique inégalable dans votre habitation.

Par ailleurs, ce système de chauffage ne brasse pas l’air ambiant. De fait, les poussières ne sont pas dispersées dans la pièce, ce qui réduit fortement les risques d’allergies. Par ailleurs, en chauffant les parois, les plinthes chauffantes évitent que de la condensation ne se forment sur celles-ci.

Inconvénients du chauffage par plinthe

Comme tout système de chauffage perfectionné, les plinthes chauffantes représentent un certain investissement. Sans que leur coût à l’achat ne soit excessif, d’autant plus que les économies d’énergies réalisées l’amortissent rapidement, les plinthes sont plus chères qu’un simple radiateur à convecteur.

Également, s’agissant d’un système de chauffage particulier, les plinthes chauffantes ne sont pas conçues pour absorber les chocs, à la manière des plinthes classiques. Attention lorsque vous déplacez un meuble ou passez l’aspirateur.

Qu’est-ce qu’un chauffage par convecteur ?

Le convecteur électrique est le premier système de chauffage autonome, apparu dans les années 1970. Léger, petit et facile à installer, il s’agit du système de chauffage le plus installé dans les foyers aujourd’hui.

Le convecteur électrique repose sur un mode de fonctionnement élémentaire ; l’air froid qui entre dans l’appareil est chauffé par une résistance électrique puis diffusé dans la pièce via la grille du radiateur. Les convecteurs électriques nouvelle génération disposent souvent de thermostats très précis qui réagissent rapidement aux variations de température.

Ce système de chauffage est peu coûteux et s'installe relativement simplement dans un logement.

Avantages du convecteur

Le chauffage par convecteur électrique se constitue d’un système que l’on fixe au mur, et qui se situe donc plus haut que les radiateurs par plinthes électriques. Le système de convection verticale du convecteur produit un effet de cheminée : l’air chaud sort dont plus haut et avec plus de vigueur des grilles de ce type de radiateur.

Le système de convection de cette solution de chauffage électrique permet un brassage de l’air dans toute la pièce. En conséquence, l’espace va être réchauffé rapidement et de manière homogène. Le convecteur est également un système de chauffage très silencieux qui saura se faire oublier.

Inconvénients du chauffage par convection

En dépit de leur vitesse de chauffe, les convecteurs électriques apportent leur lot d’inconvénients dans les foyers qu’ils équipent, à commencer par leur importante consommation électrique. En effet, pour chauffer rapidement, les convecteurs doivent dépenser une importante quantité d’énergie électrique. En conséquence, ces systèmes de chauffage conduisent à une augmentation notable de la facture énergétique des foyers.

Par ailleurs, les performances d’un convecteur sont relativement limitées car la diffusion de la chaleur se fait par à-coups. Également, ce système de chauffage cesse immédiatement de chauffer lorsqu’on l’éteint, ce qui conduit à des écarts de températures réguliers qui empêchent d’atteindre un palier de confort durable dans la pièce.

De plus, ce type de radiateur déplace la poussière présente dans l’air et assèche celui-ci. Se diffuse alors une chaleur sèche qui favorise les réactions allergiques des personnes sensibles.

Enfin, les convecteurs doivent être fixés au mur ce qui peut être gênant si l’on est dans un petit espace, ou que la configuration du lieu ne présente pas de pan de mur suffisamment large.

Qu’est-ce qu’un poêle de chauffage ?

Le poêle fait partie des systèmes de chauffage les plus populaires à l’heure actuelle. On trouve divers modèles de poêles dont le combustible peut être le bois, le pétrole ou le fioul. D’autres modèles fonctionnent, eux à l’électricité. Selon l’énergie utilisée par le poêle, celui-ci peut être utilisé comme système de chauffage central, ou d’appoint.

Délaissés depuis plusieurs années par le grand public, le poêle connaît aujourd’hui un nouvel essor, en particulier le poêle à bois. Qu’il nécessite des bûches, des granulés ou des plaquettes, ce mode de chauffage est considéré comme particulièrement écologique et économique, face à la montée des prix des combustibles.

Avantages du poêle à chauffage

Le poêle est un système de chauffage qui présente de bonnes performances de chauffe et apporte un côté convivial à la pièce, en rappelant les sensations (bruits, odeur, visuel) d’une cheminée traditionnelle. Le combustible bois est également un matériau recyclable, dont la combustion est respectueuse de l’environnement. Par ailleurs, le poêle est un mode de chauffage éligible aux aides financières et subventions de l’Etat, dans le cadre de rénovations écologiques.

Inconvénients du poêle

Selon le type de poêle choisi, les inconvénients sont multiples et variés. En effet, le poêle à bois par exemple, est un système de chauffage qui nécessite plusieurs rechargements journaliers pour chauffer convenablement et durablement un espace. Par ailleurs, les quantités de combustibles utilisées nécessitent de disposer d’un espace de stockage suffisant pour pouvoir l’entreposer, afin de constituer un stock minimum. De plus, si le bois ou les granulés sont de mauvaise qualité ou humides, la combustion peut générer des composés organiques volatiles, polluants et toxiques.

D’autres systèmes de chauffage, comme le poêle à pétrole et le poêle à fioul, nécessitent d’être très prudent sur le choix du combustible. Il est impératif de suivre les recommandations du fabricant afin de ne pas entraîner de dysfonctionnement du poêle et de réduire les risques d’accidents domestiques. Par ailleurs, le pétrole est un combustible relativement polluant.

Enfin, tous les poêles ne se valent pas en matière de performances. Si certains comme le poêle à bois peuvent remplacer un chauffage central, d’autres comme le poêle à pétrole ou le poêle électrique sont des systèmes de chauffage d’appoint uniquement ; leurs performances de chauffe sont trop faibles pour s’avérer suffisamment efficace sur un logement entier.