Qu'est ce que le chauffage à inertie ?

Lundi 26 septembre 2022

Comment fonctionne le chauffage à inertie et quelles sont les solutions pour l’installer chez soi ?

chauffage à inertie

Les radiateurs électriques ont souvent mauvaise presse. En cause, les piètres performances des anciens convecteurs, coûteux et relativement inefficaces. Mais le marché offre de nouvelles alternatives aux nombreux Français chauffés à l'électricité. Le radiateur à inertie en fait partie. On fait le point sur cette solution de chauffage et sur les moyens de financer un projet de rénovation en 2022.

 

Comment fonctionne le chauffage à inertie ?

Ce qui fait la différence entre un radiateur électrique classique et un modèle à inertie, c’est le cœur de chauffe. Contrairement au convecteur qui monte vite en température et refroidit tout aussi rapidement, le chauffage à inertie ne se contente pas de diffuser la chaleur produite : il la stocke ! Cette chaleur accumulée est ensuite transférée à un corps de chauffe conducteur. Résultat, même éteint, le radiateur à inertie continue à chauffer la pièce.  

Différents matériaux peuvent composer le cœur de chauffe d’un radiateur à inertie sèche 

  • céramique ; 
  • pierre de lave ; 
  • aluminium ;  
  • fonte d’acier…  

Il existe également des modèles à inertie fluide. Dans ce cas, les résistances électriques ne chauffent plus un matériau réfractaire, mais un liquide. Le fluide caloporteur transmet ensuite la chaleur à un matériau émetteur.  

 

Quels sont les avantages d’un radiateur à inertie ?  

Les modèles de radiateur à inertie améliorent considérablement le confort ressenti dans la pièce chauffée. L'appareil diffuse une chaleur douce par convection, mais aussi par rayonnement. Ce qui signifie qu’il va réchauffer l’air et les corps : les murs, les sols, les meubles, les objets, les personnes…  

La seule limite par rapport à un convecteur simple est sa mise en route, relativement plus lente. C’est pourquoi vous trouverez parfois des convecteurs électriques dans les salles de bain. Ces appareils, bien que coûteux à l'usage et peu efficaces, permettent de chauffer très vite une petite pièce sur une courte période.  

Pour chauffer une pièce de vie, une chambre et toute la maison, mieux vaut opter pour un chauffage à accumulation. La chaleur restituée alors que l'appareil est éteint améliore votre confort thermique sans coûts supplémentaires. La solution est économique puisque vous pouvez réduire le temps de fonctionnement du radiateur pour atteindre un même niveau de confort.  

Ces radiateurs nouvelle génération sont naturellement plus chers à l’achat par rapport à des modèles moins performants. Mais ils permettent de faire de réelles économies à l'usage, alors que les prix de l’énergie ne cessent d'augmenter.   

 

Le radiateur électrique est-il le seul chauffage à inertie ?

Non, d'autres solutions permettent d'accumuler de la chaleur pour la restituer plus tard. C'est notamment le principe du poêle de masse, une solution assez atypique en France. Tout comme le radiateur à inertie, le poêle de masse utilise un matériau capable de stocker la chaleur et de la restituer le plus lentement possible.  

Il est ainsi fait de fonte, de pierre, de brique de terre cuite ou encore d’argile. Sa masse est imposante. Il pèse plusieurs tonnes, ce qui lui permet de collecter d'importantes quantités de chaleur et de les restituer sur de très longues périodes pouvant dépasser les 24h.  

 

Les plinthes chauffantes utilisent l’inertie pour chauffer de grands volumes  

Les plinthes chauffantes créent l’inertie dans les parois sur lesquelles elles sont installées. Les murs jouent ainsi le rôle d’accumulateurs de chaleur. L’effet d'inertie des plinthes chauffantes Ecomatic atteint jusqu’à 1,20 mètre de hauteur. La chaleur emmagasinée sur ces surfaces est naturellement restituée par rayonnement. La pièce profite ainsi d'une chaleur douce et bien répartie à travers l'espace.

 

Quelles sont les aides pour changer de chauffage en 2022 ? 

La rentrée est un bon moment pour améliorer son système de chauffage avant l’hiver. C’est aussi la dernière ligne droite pour profiter des aides à la rénovation dans les conditions applicables en 2022.  

 

MaPrimeRénov

Depuis le 1er janvier 2020, MaPrimeRénov remplace le crédit d’impôt transition énergétique et une partie des aides de l’Anah. Plus simple et plus accessible, MaPrimeRénov est ouverte à tous les propriétaires d’un logement construit depuis plus de 15 ans.

Les travaux d'amélioration des performances du chauffage sont couverts par cette aide, mais uniquement à l’intention des ménages aux revenus modestes et intermédiaires. En 2022, les foyers aux revenus aisés ne sont éligibles qu’aux travaux d'isolation.  

 

Les aides de l’Anah

Les aides de l’Anah s'adressent en priorité aux foyers les plus modestes. Elles peuvent être sollicitées pour tout type d’action d'amélioration du logement. Dans le domaine de la rénovation énergétique, des aides bonifiées peuvent être accordées aux projets les plus performants.

 

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-PTZ peut lui aussi financer des actions de rénovation portant sur le système de chauffage. Le logement visé par les travaux doit avoir été construit depuis plus de deux ans au moment de la demande. Le montant du prêt en 2022 peut aller jusqu'à 50 000 € pour un projet de rénovation globale, et démarre à 7 000 € pour une action seule sur les parois vitrées. 

 

Le chèque énergie

En 2022, il est encore possible de transformer son chèque énergie en chèque travaux. La liste des dépenses éligibles correspond à celle de l’ancien crédit d’impôt transition énergétique. Plusieurs équipements de chauffage sont donc concernés, en plus de toutes les autres actions d'amélioration.

 

La TVA à taux réduit

La TVA à 5,5 % pour les travaux d’amélioration des performances du logement est toujours d'actualité année après année. Vous pouvez continuer à en profiter, sans même en faire la demande. Le taux préférentiel s’applique automatiquement à votre facture.  

Les dispositifs d’aides sont régulièrement modifiés, ajustés, voire supprimés au 1er janvier. Si vous êtes éligible à une aide en 2022, il pourrait être intéressant d'initier les démarches avant la fin de l’année, ou de vous rapprocher d’un conseiller France Rénov’ (ex-FAIRE.fr).