Changer de système de chauffage : pourquoi, quand, comment ?

Vendredi 31 juillet 2020

Changer votre système de chauffage est parfois nécessaire pour augmenter votre confort et pour réduire le montant sur vos factures d’énergie. L’enjeu est également environnemental, puisque le chauffage est le plus gros poste de consommation d’énergie dans l’habitat.

changer de système de chauffage

En hiver, pendant les périodes de grands froids, vous pouvez ressentir des dysfonctionnements au niveau de votre système de chauffage. Un chauffage vétuste ou mal entretenu peut avoir des conséquences néfastes pour votre confort. L’impact sur vos factures d’énergie est également important. Si vos équipements de chauffage sont vieillissants, vous avez donc tout intérêt à les changer. La durée de vie des installations de chauffage varie en fonction de la qualité du système, des conditions d’entretien et des évolutions de la réglementation. 

Pourquoi changer de système de chauffage ?

Changer votre système de chauffage est parfois nécessaire pour augmenter votre confort et pour réduire le montant sur vos factures d’énergie. L’enjeu est également environnemental, puisque le chauffage est le plus gros poste de consommation d’énergie dans l’habitat.

Augmenter le confort thermique

Le confort thermique est lié à la chaleur ressentie dans la maison. Il peut être affecté par différents facteurs tels que la température ambiante et rayonnante, les mouvements d’air, l’humidité ou encore l’isolation.

La notion de confort thermique est propre à chacun. Elle dépend de la sensibilité au froid, de la tenue vestimentaire ou de l’activité des habitants. Dans l’habitat, les occupants produisent de la chaleur métabolique. Plus ils sont mobiles, plus la température ressentie est haute. Les personnes à mobilité réduire ou qui se déplacent peu dans l’habitat ressentent souvent une température plus froide.

En hiver, le système de chauffage joue donc un rôle majeur pour l’amélioration du confort thermique. Selon une étude de l’ADEME, 2 Français sur 3 ont froid chez eux lorsque leur chauffage est allumé. La qualité de l’équipement de chauffage est donc un paramètre important dans l’amélioration du confort thermique. Avec un système non performant ou vétuste, le risque de surconsommation est inévitable.

Les équipements de chauffage installés dans l’habitat doivent donc être performants pour éviter la surconsommation.

Améliorer la qualité de l’air intérieur

Contrairement aux idées reçues, la qualité de l’air intérieur dans l’habitat n’est pas forcément meilleure que celle de l’air extérieur. Les combustibles, les poussières et acariens, les produits d’entretien, les peintures, les gaz invisibles… De nombreuses substances polluent l’air que nous respirons dans l’habitat.

L’Organisation Mondiale de la Santé a déclaré que plus de 4 millions de décès prématurés dans le monde étaient liés à la pollution de l’air domestique. En effet, la pollution de l’air intérieur peut causer des maladies graves comme les AVC, les cardiopathies ou encore les cancers pulmonaires.

La qualité de l’air intérieur est donc plus que jamais une problématique à prendre en compte. Les appareils de chauffage peuvent être source de pollution, notamment s’ils sont mal entretenus. Certains équipements, tels que les cheminées ouvertes, libèrent plus de particules fines que d’autres. Il est donc primordial d’installer un système de chauffage fiable et performant pour améliorer la qualité de l’air intérieur.

Diminuer la consommation énergétique

La consommation énergétique des ménages Français est en hausse depuis la fin du 19ème siècle. Les derniers chiffres communiqués par l’ADEME sont très évocateurs : 

  • 8,5% (soit environ 2 900€) du budget annuel des Français sont consacrés aux factures d’énergie
  • Le logement est le 1er poste de consommation d’énergie des Français

répartition consommation énergétique

Les factures d’énergie peuvent doubler selon le système de chauffage utilisé. Si le chauffage installé n’est pas efficace, les habitants sont obligés de surconsommer pour bénéficier d’une température agréable.

Pour diminuer sa consommation énergétique, l’installation d’un système de chauffage performant et peu énergivore est donc essentielle. Certains appareils sont d’ailleurs équipés d’un dispositif permettant de réguler automatiquement la température pour éviter la surconsommation.

Agir pour l’environnement

L’énergie que nous consommons n’a pas seulement un impact sur nos factures. La production d’énergie nécessaire pour notre quotidien accélère le réchauffement climatique. Lorsqu’elles sont produites, les énergies fossiles (gaz, charbon, pétrole…) émettent des gaz à effet de serre qui laissent une empreinte écologique trop élevée.

Le réchauffement climatique a des effets dramatiques sur la planète et les populations :

  • Fonte des glaces et élévation du niveau des océans
  • Augmentation du nombre de séismes
  • Acidification et désoxygénation des océans
  • Augmentation des vagues de chaleur, de canicule et de sécheresse
  • Evénements climatiques extrêmes : précipitations, tempêtes, inondations, incendies…

Choisir un appareil de chauffant peu énergivore est un geste simple pour agir en faveur de l’environnement.

Quand faut-il remplacer son dispositif de chauffage ?

Si vous avez remarqué des disfonctionnements au niveau de votre chauffage et selon l’âge de votre système actuel, il est peut-être temps de le remplacer votre équipement. Interrogez-vous sur les performances de votre chauffage :

  • Bénéficiez-vous d’un confort thermique satisfaisant ?
  • Votre consommation énergétique est-elle raisonnable ?
  • La chaleur diffusée dans votre logement est-elle bien répartie ?
  • Est-il possible de réguler la température dans les différentes pièces ?

Si les réponses à ces questions sont négatives, vous devriez probablement envisager de changer votre équipement.

Le renouvellement du système de chauffage peut être effectué toute l’année. Cependant, il n’est pas recommandé de le faire pendant l’hiver car cela entraine la coupure du chauffage. Le printemps est la saison idéale pour entamer une rénovation énergétique.

Comment faire ?

Avant de changer votre chauffage, il convient de vérifier votre système d’isolation et de vous renseigner sur les aides mises en place par l’Etat pour la rénovation énergétique des logements.

Vérifier le système d’isolation

Le chauffage n’est pas la seule source d’inconfort et d’augmentation des dépenses énergétiques. Si votre logement est mal isolé, la chaleur émise par votre système de chauffage risque de s’échapper vers l’extérieur.

La mauvaise performance énergétique du logement en lui-même est souvent en cause dans la surconsommation d’énergie. Dans les habitats anciens, construits entre 1948 et 1975, la rénovation du système d’isolation et du chauffage sont nécessaires pour garantir le confort thermique.

Se renseigner sur les aides de l’Etat

Dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique, le Gouvernement français a mis en place un dispositif d’accompagnement pour la rénovation énergétique des logements.

Les ménages français peuvent donc bénéficier de conseils et d’aides financières pour réaliser des travaux ayant pour objectif d’améliorer les performances énergétiques de leur logement. Le remplacement de son chauffage par un système moins énergivore figure parmi les travaux éligibles aux aides de l’Etat.

Quel chauffage choisir ?

Il n’existe pas de réponse toute faite à cette question. Il existe un grand nombre de solutions de chauffage. Le choix doit reposer sur un ensemble de critères : besoins en termes de confort, contraintes d’aménagement, budget…

Un système compatible avec sa source d’énergie

Pour les projets de rénovation, la solution la plus économique est de choisir un système de chauffage compatible avec la source d’énergie utilisée. Il est toujours possible de changer d’énergie mais cela engendre des coûts supplémentaires, à moins d’opter pour une énergie complémentaire qui permettra d’optimiser sa consommation.

Un chauffage efficace et peu encombrant

Les systèmes de chauffage peuvent diffuser la chaleur de différentes manières : par convection (en chauffant l’air), par rayonnement (sans circulation d’air), par inertie (avec accumulation de chaleur) ou à basse température.

Sur le marché du chauffage, certains appareils sont plus connus que d’autres. Parmi les plus célèbres, le convecteur est très souvent utilisé dans les logements. Pourtant, il ne s’agit pas nécessairement de l’appareil le plus efficace. Avec un convecteur, la chaleur n’est pas répartie de manière uniforme. De plus, en fonction du nombre de convecteurs nécessaires dans la pièce, il est parfois difficile d’aménager l’espace. Des systèmes moins encombrants sont parfois privilégiés, notamment dans les petits volumes.

Pour résoudre les problématiques d’aménagement, le plancher chauffant peut sembler être une bonne alternative. Si la chaleur restituée est plutôt douce et homogène, le prix de l’installation peut s’avérer dissuasif (rabotage des portes, surélévation des prises électriques, déplacements des équipements au sol…). En cas de problème technique, la réparation est bien plus complexe et peut nécessiter plusieurs heures d’intervention.

Focus sur le chauffage par plinthes

Le chauffage par plinthes est la solution idéale pour chauffer efficacement sa maison en toute discrétion. Compatible avec toutes les sources d’énergie, il utilise la convection, l’inertie et le rayonnement. A la différence du plancher chauffant, le chauffage par plinthe permet de supprimer l’effet « paroi froide » sur les murs et vitrages.

Avec les plinthes chauffantes, l’air est réchauffé le long des murs selon le principe de convection. Ensuite, l’air chaud s’accumule par inertie dans les murs qui deviennent alors de véritables panneaux rayonnants.

Le chauffage par plinthe réchauffe la pièce de manière homogène pour augmenter le confort thermique dans l’habitat.