Entretien hivernal des plinthes chauffantes : conseils pratiques

Mardi 24 octobre 2023

Vous avez l'habitude de dépoussiérer et de laver vos radiateurs avant la saison de chauffe ?
Quels sont les bons réflexes à adopter avec des plinthes chauffantes et, plus généralement, quels sont les conseils à suivre pour s’assurer d’être bien chauffé tout l’hiver ? 

Plinthe chauffante

Vous avez l'habitude de dépoussiérer et de laver vos radiateurs avant la saison de chauffe ?
Quels sont les bons réflexes à adopter avec des plinthes chauffantes et, plus généralement, quels sont les conseils à suivre pour s’assurer d’être bien chauffé tout l’hiver ? 

 

Votre maison est-elle prête pour l’hiver ?

Une maison prête pour l’hiver est un véritable nid douillet qui vous attend après avoir bravé le froid. Si la saison hivernale au sens astronomique ne débute que le 22 décembre, jour du solstice, la saison froide commence bien avant !

Dans l'Hexagone, le chauffage est traditionnellement rallumé vers la mi-octobre. Toutefois, cette année, entre la douceur exceptionnelle de l'automne et le prix de l'énergie, de nombreux foyers français devraient repousser la date fatidique de l’allumage.

Si vous n’avez pas encore démarré votre système de chauffage, prenez un instant pour vérifier certains éléments. Si vos radiateurs sont déjà en marche, rassurez-vous, il est encore temps de réaliser plusieurs actions d'entretien en prenant quelques précautions.

 

3 choses à vérifier avant de rallumer le chauffage

Vous avez fait installer des plinthes chauffantes ? Bonne nouvelle : l'entretien est très facile et les réparations sont simples et rapides puisque chaque plinthe peut être traitée indépendamment. Dans tous les cas, et, quel que soit votre système de chauffage, voici 3 éléments à vérifier avant de le remettre en marche.

 

1 - L’état de l’équipement de production de chaleur

Vous avez une chaudière, une pompe à chaleur ou encore un poêle à bois ? Ces équipements de production de chaleur doivent être contrôlés régulièrement. L'objectif est de s'assurer que le fonctionnement ne présente aucun risque pour les occupants (conduit d'évacuation bouché ou défectueux, fuites…), mais aussi de prévenir les éventuelles pannes pendant la saison de chauffe.

Il est en effet bien plus facile d’agir en amont. D’une part, parce que les températures extérieures restent raisonnables, ce qui vous permet d'attendre plus confortablement, et, d'autre part, parce que les professionnels ont souvent davantage de disponibilités avant l’hiver.

2 - La disponibilité des ressources en énergie

Certaines ressources supposent de faire des stocks chez soi (bois bûches ou sacs de granulés de bois) ou de passer commande au préalable (remplissage d’une cuve à fioul).

La question ne se pose pas pour le gaz de ville ou l'électricité. À moins que vous ne produisiez votre propre électricité à partir de panneaux photovoltaïques. Auquel cas, mieux vaut procéder au contrôle de l'installation et au nettoyage de sa surface avant l’hiver.

Vous serez ainsi assuré de capter un maximum de rayonnement alors que les jours se raccourcissent. Les mêmes précautions s'appliquent aux panneaux solaires thermiques qui alimentent votre système d’eau chaude sanitaire.

3 - Vérifier l’état des émetteurs de chaleur

Toutes les installations que nous avons évoquées sont reliées à des émetteurs de chaleur. Il peut s’agir de radiateur à eau pour les systèmes hydrauliques centralisés ou de radiateurs électriques. Certains émetteurs sont compatibles avec les deux modes d'alimentation. On parle aussi d'émetteurs hybrides ou bi-énergie.

Les plinthes chauffantes Ecomatic font partie de ces solutions pouvant basculer d’un mode à l’autre pour exploiter la source d’énergie disponible ou celle qui s'avère être la plus avantageuse à l’instant T.

Quoi qu’il en soit, une série d'actions et de vérifications s'imposent avant l’allumage. Celles-ci peuvent évoluer selon les équipements et les consignes précises du fabricant. En voici 3 parmi les plus courantes :

  • dépoussiérer et laver les surfaces de chauffe ;
  • faire la purge des radiateurs à eau ;
  • retirer/déplacer les obstacles situés dans l'environnement direct des émetteurs.

Après plus de six mois sans chauffage, il n’est pas impossible que certains meubles ou objets aient été poussés contre les radiateurs par exemple.

 

Entretenir ses plinthes chauffantes après l'allumage

Une fois le système remis en route, vous pouvez dépoussiérer et laver vos plinthes chauffantes sans contrainte. En revanche, pour les opérations de vérification, de maintenance et de réparation, quelques précautions s'imposent. 

 

Et après l'allumage, on fait comment ?

Si vous avez des plinthes chauffantes électriques, contentez-vous de couper l'électricité avant toute manipulation à risque, comme vous le feriez avec n’importe quel objet branché de la maison. Vous pourrez alors retirer et remplacer une plinthe défaillante, ou procéder à des vérifications sur les parties dissimulées derrière l’installation.

Pour les plinthes hydrauliques, vous pourriez avoir besoin de réaliser une purge si des bulles d'air empêchent la diffusion de la chaleur. Il convient là aussi d'arrêter le système et d’attendre que l’eau présente dans les tuyaux refroidisse afin d‘éviter les brûlures.

Vous retrouverez dans cet article un guide qui vous explique en détail comment nettoyer des plinthes électriques et hydrauliques.

 

Peut-on peindre les plinthes chauffantes de la maison avant l’hiver ?

Il est fortement déconseillé de peindre ses plinthes chauffantes. Dans les faits, rien ne vous empêche de le faire, mais vous risquez d'exposer votre intérieur à l’émission de solvants potentiellement irritants. De plus, la chaleur altère et modifie les couleurs. Pour un rendu sain et durable, vous pouvez choisir parmi les nombreux coloris et les différentes finitions des plinthes chauffantes Ecomatic.

Contactez-nous