La pompe à chaleur : un système de chauffage écologique ?

Lundi 9 novembre 2020

Largement plébiscitée dans les logements neufs et pour les projets de rénovation, la pompe à chaleur a le vent en poulpe. Installée dans un logement bien isolé et associé avec un émetteur de chauffage performant, la pompe à chaleur bénéficie d’un faible impact écologique. Découvrez comment fonctionne la pompe à chaleur et quelles sont les différentes solutions possibles !

pompe à chaleur

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur est un appareil qui permet de récupérer une énergie contenue naturellement dans l’environnement pour produire du chauffage ou de l’eau chaude sanitaire. Elle capte la chaleur de l’air, de l’eau ou du sol et augmente sa température pour produire de l’énergie.

Comment fonctionne la pompe à chaleur ?

L’énergie peut être transférée par aérothermie, aquathermie ou géothermie. Un fluide frigorigène récupère l’énergie et la restitue dans l’habitation. Cette énergie sert ensuite à faire monter en température de l’air ou de l’eau qui sera utilisée pour le chauffage.

Aérothermie

La pompe à chaleur aérothermique utilise l’air extérieur pour chauffer l’intérieur. Les calories présentes dans l’air sont une source d’énergie naturelle pour produire de la chaleur. La pompe à chaleur puise l’air de dehors pour récupérer les calories naturelles. Cette énergie est ensuite transformée en chaleur puis redirigée dans le circuit de chauffage de la maison.

En hiver, la pompe à chaleur utilise un système thermodynamique pour élever la température de l’air. La chaleur est ensuite diffusée grâce à un plancher chauffant, des plinthes chauffantes, des radiateurs ou des ventilo-convecteurs.

En été, la pompe à chaleur permet également de rafraîchir la température ambiante pour obtenir un confort optimal. Plus besoin de climatiseur ou de ventilateur pour supporter les fortes chaleurs estivales ! 

La pompe à chaleur aérothermique est installée à l’extérieur de la maison. Elle fonctionne avec un module, placé à l’intérieur de la maison, qui assure la régulation du confort, la restitution de chauffage et/ou de production d’eau chaude sanitaire.

Aquathermie

La pompe à chaleur aquathermique utilise l’énergie présente dans les eaux souterraines, telles que les nappes phréatiques. Elle prélève les calories présentes dans l’eau grâce à un système de puits de captage et de rejet. Une fois que les calories sont captées, l’eau est restituée dans son milieu naturel.

La pompe à chaleur réchauffe l’eau pour fournir de la chaleur dans la maison, via un système de chauffage (radiateurs, planchers chauffants…), ou produire de l’eau chaude sanitaire. L’eau peut également être refroidie pour rafraîchir l’air de la maison.

Pour installer une pompe à chaleur aquathermique dans votre maison, vous devez obtenir une autorisation de la part de votre commune. Une étude hydraulique devra également être réalisée pour établir un dossier de faisabilité, en prenant en compte la nature du sol et de la source d’eau. La pompe à chaleur aquathermique nécessite le forage d’un ou deux puits dans votre jardin.

Géothermie

La pompe à chaleur géothermique récupère les calories naturelles présentes dans le sol, grâce à des capteurs horizontaux ou verticaux ou grâce à un système de captage de l’eau issue de nappes phréatiques.

L’énergie est par la suite transférée à l’intérieur de la maison, dans le circuit de chauffage. Comme les pompes aérothermiques et aquathermiques, cette solution permet d’assurer un confort optimal dans la maison, en hiver comme en été. La pompe à chaleur géothermique se raccorde à tout type d’émetteur.

Un chauffage écologique, oui mais…

La pompe à chaleur utilise de l’énergie présente naturellement dans l’environnement. Ainsi, elle limite l’utilisation de combustibles fossiles comme le gaz ou encore le fioul, plus polluants et non renouvelables. Ainsi, cette solution permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre. 

À coupler avec un émetteur écologique

Pour être complètement écologique, la pompe à chaleur doit être couplée avec un émetteur de chauffage peut énergivore.

Les plinthes chauffantes sont la solution idéale ! Le chauffage par plinthes est une technologie provenant du Canada où les plinthes sont installées dans 40% des maisons. Les plinthes chauffantes s’adaptent à toutes les sources d’énergie et sont compatibles avec la pompe à chaleur.

Grâce à ses performances thermiques et aux différentes finitions possibles, le chauffage par plinthe s’intègre dans n’importe quel type d’intérieur et de pièces : bâtiments anciens, modernes, grande hauteur sous plafond, cuisine, salon, chambre, salle de bain…

Très esthétique, ce chauffage permet également de libérer les murs de l’emprise d’un radiateur et de faciliter l’aménagement de la pièce.

Qui réduit la sensation d’inconfort

Pour éviter la surconsommation énergétique, l’ADEME recommande de chauffer à 19 degrés. On considère également que chaque degré supérieur à 19 degrés entrainerait une augmentation de 7% sur la facture énergétique.

En réalité, la sensation d’inconfort n’est pas liée à la température ambiante, mais à la température ressentie. La température ressentie se calcule en pondérant la température ambiante et la température rayonnante des parois. Les murs froids sont donc responsables de la plupart des sensations d’inconfort.

Les plinthes chauffantes fonctionnent selon le principe du rayonnement thermique. Contrairement à un radiateur standard, elles répartissent la chaleur dans toute la pièce. Positionnées le long des murs périphériques, les plinthes réchauffent l’air par convection dans les murs. L’air est ensuite restitué de manière homogène dans toute la pièce.

Ce système de chauffage permet de réduire le phénomène de parois froides qui font baisser la température ressentie à l’intérieur et qui augmentent la sensation d’inconfort.

Les plinthes chauffantes améliorent votre confort et vous offrent la possibilité de réaliser des économies énergétiques considérables !