Comment améliorer la qualité de l'air intérieur dans votre maison ?

Lundi 19 juillet 2021

Dans votre maison, la pollution intérieure peut être aussi mauvaise voire plus encore que la pollution extérieure. Avec quelques connaissances de base et un peu d’entretien préventif, il est possible de la réduire au maximum. Lisez la suite pour découvrir nos conseils ! 

qualité air intérieur maison

Les principaux polluants atmosphériques dans les maisons 

Les polluants atmosphériques peuvent être amenés par plusieurs facteurs dans votre maison. Le monoxyde de carbone est l’un des principaux polluants. Il résulte du gaz naturel qui s’échappe de votre maison sans être brûlé.  

Dans les maisons les plus anciennes, il est également possible de trouver des particules d’amiante et de plomb qui sont également des polluants atmosphériques. Lorsqu’ils sont libérés dans l’air, ils peuvent endommager sérieusement vos poumons.  

Un taux d’humidité trop élevé et la présence de moisissure peuvent aussi être de sérieuses sources de polluants intérieurs, notamment dans les salles de bain et les cuisines. Mais en réalité la pollution atmosphérique peut être partout dans votre maison ! Des composants volatiles organiques (COV) peuvent se répandre des matériaux de construction, des peintures, des produits d’entretien...  

7 façons d'améliorer la qualité de l'air intérieur  

Changez votre filtre de climatisation 

Les systèmes de climatisation permettent de conserver une température idéale dans votre maison, quelle que soit la saison. Cependant, pendant que l’air est parcouru dans le système, certains polluants atmosphériques peuvent s’infiltrer à l’intérieur. Pour améliorer la qualité de l’air intérieur et pour ne pas endommager le système, il est essentiel de changer régulièrement le filtre. Le changement de filtre doit être réalisé plus souvent dans les grandes métropoles davantage polluées que les petites villes et/ou si vous êtes sujet à des allergies 

N’oubliez pas les autres filtres à air 

Les filtres de climatisation ne sont pas les seuls éléments sur lesquels vous devez être vigilent.  En réalité, pour améliorer la qualité de votre air intérieur, veillez à renouveler les filtres de tous vous appareils électroménagers. Par exemple, pensez à vérifier les filtres de votre aspirateur, de votre sèche-cheveux ou encore de vos évents de cuisine. En général, il est recommandé de les changer une fois par an et de les nettoyer une fois par mois. 

Vérifiez vos conduits d’air 

Les conduits d’air permettent de distribuer l’air chaud et froid dans la maison et de maintenir une température agréable à l’intérieur. Au fil du temps, des poussières ou de la moisissure peuvent s’accumuler dans les conduits. S’ils ne sont pas bien entretenus ou s’ils sont usés, les conduits peuvent également diffuser des polluants atmosphériques. Pensez à faire entretenir vos conduits auprès d’un professionnel qualifié.  

Utilisez une hotte aspirante dans votre cuisine 

De nombreux polluants atmosphériques proviennent de la cuisine. Les appareils de cuisson à gaz libèrent des contaminants nocifs, tels que du monoxyde de carbone et du dioxyde d’azote. Les appareils électriques en libèrent aussi, c’est pourquoi il est important de prévoir une hotte aspirante dans votre cuisine pour limiter la diffusion de polluants. Si vous ne possédez pas de cuisine, essayez d’ouvrir la fenêtre pour permettre une aération naturelle. 

Nettoyez vos tapis et vos moquettes 

Les tapis et les moquettes améliorent votre confort et agrémentent la décoration intérieure. Cependant, ces textiles emprisonnent les poussières et les particules polluantes. Si vous souhaitez améliorer la qualité de l’air intérieur dans votre maison, n’oubliez pas de les nettoyer avec un aspirateur chaque semaine. De temps en temps, privilégiez un nettoyage de vos tapis en pressing.  

Contrôler l’humidité dans votre maison 

Dans une maison, l’humidité favorise le développement de moisissures, néfastes pour la santé. En effet, les moisissures peuvent déclencher des problèmes respiratoires, des allergies ou encore de l’asthme. Pour réduire l’humidité dans votre maison, pensez à aérer au moins deux fois par jour. Il est également recommandé de ne pas faire sécher de linge humide à l’intérieur. Si vous possédez un sèche-linge, privilégiez-le ! Vous pouvez également faire sécher votre linge dans une pièce dédiée, une buanderie fermée, un garage ou dehors en été. Enfin, pour les logements très humides, vous pouvez investir dans un déshumidificateur d’air.  

Achetez des plantes d’intérieur 

Certaines plantes peuvent aider à assainir l’air dans votre maison.  Grâce à des composés chimiques végétaux, les plantes rejettent de l’oxygène et sont capables d’absorber la pollution. Grâce à leurs racines composées de microorganismes vivants, elles utilisent les polluants pour les convertir en produits organiques et s’en nourrir. Il existe de nombreuses espèces de plantes dépolluantes. Parmi elles, le ficus, l’aloe vera ou encore le chlorophytum.