Qu'est-ce que l'étiquette énergie ?

Vendredi 27 août 2021

Depuis le 1er mars 2021, l'étiquette énergie a changé. Mais alors, à quoi sert-elle vraiment ? Quels sont ses objectifs ? Lisez la suite pour le découvrir !

nouvelle étiquette énergie

Dans un souci de transparence, de nouvelles normes et obligations apparaissent. Les consommateurs d’aujourd’hui ont changé : lors de la recherche, ils vont au-delà d’un produit et d’un prix dans leurs critères. Leur recherche se concentre sur les origines de la conception du produit et sa consommation en énergie. Les produits électroménagers sont présents dans la plupart des ménages. En moyenne, le gros électroménager se renouvelle tous les 10 ans. L’étiquette énergie est apparue pour faciliter la prise d’information. 

L’étiquette énergie, qu’est-ce que c’est ? 

L'étiquette énergie est une étiquette qui indique de façon claire, les performances énergétiques d’un appareil électronique, d’un logement ou bien même d’une voiture. Créée en 1992, elle fournit l’information à l’aide de lettres, jauge et couleurs, pour la rendre lisible des consommateurs.  

La classification a récemment été modifiée au 1er mars 2021 par la Commission européenne : les signes “+” derrières les lettres ont été retiré des nouvelles étiquettes énergie. La classe énergétique peut être notée de A à G. Cette fiche technique est obligatoire et doit comporter quatre informations : 

  • La référence de l’appareil vendu et son nom ; 
  • La classe énergétique dans laquelle elle se trouve ; 
  • Les caractéristiques techniques du produit (consommation d’eau, électricité) ; 
  • Le niveau de décibels généré par l’appareil. 

Quel est le rôle de l’étiquette énergie auprès des consommateurs ? 

Le rôle de l’étiquette énergie est de faciliter la transmission des informations concernant la performance énergétique d’un appareil. Elle s’adresse aux consommateurs et se veut être simplifiée à l’aide de graphiques et pictogrammes. Elle a un rôle de transparence. 

Cette indication est une aide à la vente et/ou un guide des consommateurs dans le processus d’achat. Maîtriser sa consommation d’énergie est un des critères d’achat de plus en plus demandé par les ménages. En effet, la sensibilisation à la dépense en énergie devient plus forte ainsi que l’argument économique sur le long terme. 

Où retrouve-t-on les étiquettes ? 

L’étiquette énergétique est devenue un affichage obligatoire pour les professionnels (fabricants, distributeurs de produits électriques, immobilier ou automobile). En boutique ou en ligne, l’obligation reste la même. 

En boutique et magasin  

La production des étiquettes doit être réalisée par les fabricants eux-mêmes. Elle doit être disponible et visible par les consommateurs et revendeurs. Les distributeurs doivent mettre en avant les étiquettes en magasin lors de la vente. 

En ligne 

L'étiquette doit être accessible sur les boutiques de vente en ligne. La recherche en ligne fait partie du processus d’achat des consommateurs. Que ce soit de la recherche d’information à la concrétisation de l’achat, les produits électroniques suivent les mêmes règles qu’en boutique.  

Ainsi, tous les produit soumis à l’exigence d’étiquetage énergétique doivent être accompagnés de l’étiquette énergie à proximité :  

  • De la fiche produit ; 
  • Du prix du produit ; 
  • Des informations techniques du produit.  

Dans quel but l’étiquette énergie a-t-elle été créée ? 

L'étiquette énergie a été conçu pour réduire la dépense énergétique des ménages. En effet, voilà plusieurs années que la lutte contre le réchauffement climatique s’est démocratisée. Au sein de l’Union Européenne, l’imposition de ce dispositif a permis :  

  • D’aider les consommateurs à réduire leur consommation en énergie par une communication plus transparente ; 
  • De sensibiliser et pousser les fabricants à développer des produits électriques moins gourmandes en énergie et plus respectueuses de l’environnement ; 
  • De réduire l’impact négatif de l’empreinte carbone sur la planète. 

Ce dispositif est déployé dans les 27 pays de l’Union Européenne sous les mêmes critères de lisibilité.  

Quelles sont les catégories de produits concernées pas l'étiquette énergie ? 

Comme définis auparavant, trois secteurs sont concernés par l’étiquette énergie. Selon le type de produits correspondant, les informations divergent.  

Les appareils électroménagers 

Les informations mises en avant concernent principalement les consommations énergétiques liées à l’utilisation de l’appareil. Par exemple, un four n’utilise pas de ressources en eau dans sa fonction. Il n’est donc pas nécessaire de faire apparaître l’information dessus. Les produits concernés par l’étiquette sont les suivants :  

  • Le gros électroménager (lave-vaisselle, réfrigérateurs et congélateurs, sèche-linge, lave-linge, four micro-ondes...) 
  • Le petit électroménager (aspirateurs, tondeuses électriques, lampes électriques...) 

Les logements immobiliers 

Les logements et bâtiments sont soumis au Diagnostic de Performance Energétique (DPE). Le but est de classer les logements énergivores et d’informer les futurs locataires une estimation énergétique plus précise. Il est affiché le niveau d'émission de gaz à effet de serre sur la base du classement énergétique.  

Cela concerne l’énergie liée au système de chauffage, d’eau chaude et au système de ventilation et climatisation. Les tests sont donc réalisés selon la performance des systèmes de chauffage et rafraîchissement mis en place. Si les systèmes sont performants, mais consomment, cela peut provenir d’une faible isolation. 

Dans l'automobile

Le secteur automobile passe à l’électrique. Afin de guider les futurs acheteurs, les performances énergétiques sont également testées pour proposer des véhicules roulants moins polluants. L'étiquette affiche donc le niveau d’émission de CO2 que dégage e véhicule et le carburant utilisé.  

Peut-on se fier aux informations transmises ? 

Les tests que demande l’étiquette énergie sont réalisés par le fabricant lui-même. Ils ne sont donc pas soumis à des contrôles ou vérifications (sauf si une plainte est déposée). De plus, des écarts peuvent être constatés entre deux produits similaires.  

Les tests effectués sont sensibles à l’environnement et à l’utilisation : les résultats peuvent être légèrement différents. En effet, cela dépend des conditions dans lesquelles les tests sont réalisés. Ils peuvent être différents de l’utilisation réelle du consommateur final. Ces conditions étant basées sur une moyenne des ménages, l’impact énergétique peut donc différer d’un foyer à un autre.