Quel chauffage choisir pour des locaux professionnels ?

Jeudi 10 février 2022

Découvrez quels sont les critères à prendre en compte pour choisir un système de chauffage dans des locaux professionnels !

chauffage locaux professionnels

Des besoins différents en fonction du type de local professionnel

Pour bien choisir les équipements de chauffage pour des locaux professionnels, il faut définir et prendre en compte des besoins. Ces besoins peuvent être différents en fonction de votre activité, de la taille et du type de local professionnel.

En règle générale, en hiver, la température recommandée dans les locaux où l’on exerce une activité sédentaire doit être comprise entre 20 et 24 degrés, avec une température optimale à 22 degrés. Dans les locaux où l’on effectue un minimum d’activité physique, la température recommandée doit être comprise entre 18 et 20 degrés, avec une température optimale à 19 degrés.

Locaux de grand volume : réduire les coûts

Les locaux professionnels de grand volume, tels que les immeubles de bureaux ou les entrepôts, sont plus difficiles à chauffer que les petites surfaces. Leurs caractéristiques thermiques et architecturales nécessitent des équipements performants et économiques pour éviter la surconsommation et optimiser les coûts énergétiques, tout en maintenant une température intérieure agréable.

Petites surfaces : une solution flexible

Dans les locaux professionnels de petites surfaces, comme un bureau ou un petit local commercial, la flexibilité est de mise. Les équipements de chauffages doivent pouvoir s’adapter rapidement aux besoins ponctuels des collaborateurs. Lorsque les collaborateurs doivent impérativement pouvoir régler la température indépendamment d’une pièce à l’autre. Par exemple, une salle de réunion ou une salle de déjeuner ne doit pas nécessairement être chauffée toute la journée. Lorsque des collaborateurs prévoient d’organiser une réunion, ils doivent pouvoir augmenter le thermostat dans la pièce et la montée en température doit être rapide.

Chauffage locaux professionnels : quels critères ?

Pour choisir le système de chauffage dans un local professionnel, plusieurs critères doivent être pris en compte.

Superficie des locaux

Comme nous le disions ci-dessus, les petites et grandes surfaces professionnelles n’ont pas les mêmes besoins en termes de chauffage. Dans un petit espace, optimiser la surface disponible doit être une priorité. Si le local professionnel dispose de peu de mètres carrés, libérer les murs en optant pour un chauffage au sol est une bonne solution. Cela permet de faciliter l’aménagement de la pièce et d’installer plus de meubles de rangement.

Pour chauffer un gros volume, il convient de tenir compte de la hauteur sous plafond pour choisir la solution la plus adaptée. Dans ce cas de figure, il est recommandé de multiplier les principes physiques et thermodynamiques. Il est conseillé de privilégier la convection, l’inertie et le rayonnement pour conserver une température agréable.

Coûts d’installation

Les coûts d’installation du chauffage varient en fonction dues types de chauffage et de la technologie choisis. Ils peuvent également évoluer en fonction de l’accessibilité et du projet (rénovation ou construction).

Selon Travaux.com, les prix varient entre :

  • 1 650 et 1980€ pour l’installation d’un dispositif de régulation pour chauffage central à eau chaude
  • 4 400 et 5 390€ pour l’installation d’un chauffage électrique
  • 8 800 et 11 000€ pour l’installation d’un chauffage individuel au gaz.

Facilité d’entretien

La facilité d’entretien du système de chauffage est également un critère essentiel. Assurer la maintenance des équipements de chauffage est primordial pour garantir un confort optimal dans les locaux professionnels.

En cas de panne, certains chauffages sont plus faciles à réparer que d’autres. Par exemple, réparer un plancher chauffant peut s’avérer coûteux car cela nécessite souvent de casser le plancher.

L’impact environnemental

Le chauffage est un poste de dépense énergétique très important pour chaque entreprise. L’État a donc mis en place des mesures pour réduire la consommation d’énergie des bâtiments professionnels, avec le décret tertiaire.

Tous les bâtiments tertiaires de plus de 1 000 mètres carrés devront réduire leur consommation énergétique de 50% d’ici 2050. Concrètement, le décret tertiaire impose aux entreprises d’améliorer la performance de l’ensemble des systèmes liés à leur consommation énergétique : isolation, ventilation, chauffage, électricité, vitrage…

chauffage locaux professionnels

 

Quel impact pour la productivité des collaborateurs ?

Avant la pandémie de COVID-19, les employés passaient la majorité de leur temps au travail. La crise sanitaire a contraint de multiples entreprises à instaurer ou renforcer le télétravail. Pour de nombreux psychologues du travail et collaborateurs, il n’est pas souhaitable d’adopter le télétravail à 100%, au risque de fragiliser les liens sociaux dans l’équipe. De plus, certains métiers ne sont pas compatibles avec le télétravail.

C’est pour cela qu’accroître la qualité de vie au travail doit toujours être un objectif majeur pour les chefs d’entreprise. Le bien-être des collaborateurs a un impact non négligeable sur la productivité de l’entreprise. Pour qu’un collaborateur soit efficace, il doit se sentir à l’aise dans un environnement de travail idéal.

Il existe plusieurs manières d’améliorer le bien-être des collaborateurs : aménager des espaces de détente, organiser des activités, prôner la flexibilité, offrir des avantages, décorer et végétaliser les locaux… Garantir une température agréable dans les locaux est également un critère essentiel pour favoriser le bien-être et la productivité des équipes. Il est donc important de choisir une solution de chauffage avec attention pour créer un climat propice au travail.