Comment chauffer une pièce vitrée ?

Vendredi 18 novembre 2022

Vous souffrez du froid derrière vos vitres ? Voici les actions à réaliser avant l'hiver pour profiter de vos grandes fenêtres, de votre baie vitrée ou de votre terrasse fermée.

Pourquoi les pièces vitrées sont-elles difficiles à chauffer ?

 

Votre volume chauffé est protégé de l'environnement extérieur par les parois pleines et vitrées du bâtiment.

 

Ce qui fait la force d’un mur isolant

Les murs extérieurs affichent généralement plusieurs dizaines de centimètres d’épaisseur. Différentes couches se succèdent et possèdent des propriétés particulières. Certains matériaux sont mis en œuvre pour améliorer l’équilibre hydrique de la construction, d'autres sont là pour protéger l’espace intérieur contre les variations de température extérieure.

Les matériaux sont qualifiés de bons isolants selon leur niveau de résistance thermique, notée R. Ce paramètre tient compte de l’épaisseur du matériau et de sa conductivité thermique, notée lambda (λ). Le lambda du matériau nous renseigne sur sa capacité à laisser passer la chaleur. Plus λ est petit, plus le matériau est performant.

En d'autres termes, un matériau isolant empêche la chaleur de s'échapper. C’est ce que font les isolants en fibre de bois, en polystyrène, en ouate de cellulose, en laine de verre ou de roche, ou encore en chanvre ou en liège.

 

La fenêtre, un point faible dans le bâtiment ?

Les parois vitrées ne sont pas dénuées de capacités isolantes, mais elles offrent une marge de manœuvre plus restreinte. Impossible de jouer sur les épaisseurs comme vous pourriez le faire avec une paroi opaque. En théorie, vous pourriez mettre en place une surface vitrée de la même épaisseur que votre mur…

Seulement, la fenêtre a une fonction bien définie dans le bâtiment : apporter de la lumière et un point de vue sur l'extérieur. Ce sont des surfaces d’échanges essentielles entre l'intérieur du bâtiment et son environnement. Vous devez donc faire avec une épaisseur de vitrage raisonnable. Elle doit être suffisante pour vous protéger du froid, mais assez fine pour garantir une luminosité optimale.

 

Comment chauffer efficacement une pièce vitrée ?

Pour gagner en confort dans vos pièces vitrées, vous devez ajuster les paramètres du vitrage, mais aussi du chauffage.

 

L’art de choisir son vitrage 

Si les pièces vitrées sont difficiles à chauffer, c’est parce que les fenêtres constituent une rupture dans l’enveloppe isolante du bâtiment. Pour réduire les déperditions thermiques et l’effet paroi froide ressenti au niveau des vitres, vous devez sélectionner un vitrage performant.

 

Comment évaluer la performance du vitrage ? 

Plusieurs éléments vous permettent de comparer les performances des différents vitrages.

Le coefficient de transmission thermique nous renseigne sur les propriétés isolantes du verrePlus la transmission thermique est faible, plus le vitrage est performant. Ce coefficient est noté Ug et exprimé en W/(m2.K).

Vous devez ensuite tenir compte du coefficient de transmission lumineuse (Tw). Ce paramètre vous aide à évaluer la capacité de la fenêtre à laisser passer la lumière. La luminosité ambiante n’est pas à négliger puisqu'elle participe pleinement au confort intérieur en hiver.

Autre raison de laisser entrer un maximum de lumière : les apports caloriques gratuits. Vous les fuyez en été, mais ils deviennent votre allié en hiver. Les rayons du soleil font chauffer les sols et les murs de votre intérieur et peuvent vous faire gagner plusieurs degrés sans toucher au thermostat. Pour connaître la quantité de rayonnement solaire transmissible à l'intérieur, vous devez étudier le facteur solaire, noté Sw.

 

Facteur solaire, double et triple vitrages

Une fois ces trois éléments en main, vous devez envisager leur pertinence selon l'emplacement de la fenêtre et les caractéristiques de son environnement.

Très concrètement, si vous avez une fenêtre exposée au soleil en journée, privilégiez un facteur solaire important pour maximiser les apports de chaleur. Un double vitrage fera l’affaire.

En revanche, si vous comptez remplacer une fenêtre exposée Nord, vous pouvez négliger le facteur solaire et vous concentrer sur les propriétés isolantes du vitrage. Cela vous conduira le plus souvent à opter pour du triple vitrage, de coefficients Sw, Tw et Ug plutôt faibles.

 

Chauffage, des émetteurs efficaces avec les grands vitrages

 

Un autre moyen de lutter contre l’effet paroi froide en hiver, c’est de miser sur les émetteurs de chaleur rayonnants. Si vous vous évertuez à chauffer l’air dans une enveloppe glaciale, le ressenti ne sera jamais optimal.

L’Ademe, l’agence de la transition énergétique, évalue à plusieurs degrés la perte de chaleur ressentie à cause d’un mur froid. Si vous chauffez une pièce à 20 °C, votre ressenti s'arrêtera autour des 19,5 °C si les murs sont à 19 °C. En revanche, si les murs ne dépassent pas les 14 °C, la température ressentie par les occupants chute à 17 °C. 

Pour optimiser vos dépenses en énergie de chauffage, vous devez donc vous tourner vers des émetteurs efficaces contre l’effet paroi froide.

 

Ecomatic, des seuils chauffants contre l’effet paroi froide

Ecomatic propose une solution simple et efficace pour améliorer son confort thermique en hiver : les plinthes chauffantes. Elles diffusent la chaleur dans toutes les pièces et le long des murs. Les parois humides sont asséchées, et les parois froides réchauffées jusqu’à 1,2 mètre de hauteur.

Les seuils chauffants Ecomatic ont été conçus pour lutter contre l’effet paroi froide au niveau des grands vitrages. Ces solutions se positionnent au ras du sol, sous les baies vitrées et les portes-fenêtres. Elles augmentent la température des surfaces vitrées. Elles favorisent également une meilleure circulation de l’air, ce qui a pour effet de réduire la condensation et l'humidité ambiante.

À tous les niveaux, le confort des occupants est renforcé pour toute la saison froide.