Mes travaux de chauffage peuvent-ils être financés par un prêt ?

Mardi 26 juillet 2022

Plusieurs prêts permettent de financer des travaux de chauffage dans son logement. Quelles sont les solutions à mobiliser en 2022 ?

recherche prêt chauffage

Vous souhaitez améliorer les performances de votre chauffage et réduire votre facture d’énergie ? Alors votre projet entre dans le cadre de la rénovation énergétique du bâtiment. Cela tombe bien, de nombreux dispositifs vous permettent de financer ces opérations. Le prêt bancaire en fait partie. Voici 6 solutions d’emprunt accessibles en 2022.

 

1 - L’éco-PTZ pour vos travaux de chauffage

L’éco-prêt à taux zéro est un grand classique des aides à la rénovation énergétique. Cette solution permet de financer une action ou un bouquet de travaux sur un logement de plus de 2 ans.

L’éco-PTZ peut porter sur l’installation d’un chauffage performant dans la mesure où :

  • l’action de travaux entre dans le cadre de l'amélioration des performances énergétiques du bâtiment ;
  • les travaux améliorent la performance d’un logement visé par le dispositif « MaPrimeRénov Sérénité » pour la rénovation globale du bâtiment ;
  • le projet permet un gain de performance énergétique d’au moins 35 %.

Le montant du prêt peut atteindre 15 000 € pour une action de travaux et 50 000 € pour un projet de rénovation globale du bâtiment. Les frais de pose des équipements éligibles sont couverts par le prêt. Le cas échéant, le coût de la dépose de l’ancien équipement peut aussi être inclus dans le prêt.

 

2 - Le nouveau prêt avance rénovation

Le Prêt Avance Rénovation (PAR) s'adresse aux propriétaires aux revenus modestes. Depuis le 1er janvier 2022, ce dispositif permet de financer la rénovation d’un logement classé F ou G au diagnostic de performance énergétique. Ces étiquettes correspondent aux constructions régulièrement qualifiées de passoires thermiques. Mal isolées et mal équipées, elles sont à la fois coûteuses en énergie et difficiles à chauffer. Chez les ménages éligibles, le PAR vient financer le reste à charge des travaux aidés par un autre dispositif d’aide : MaPrimeRénov', les primes énergie, la TVA à 5,5%...).

Cette nouvelle solution doit toucher un public souvent exclu de l’accès au prêt. Le PAR offre plusieurs niveaux de sécurité à l'organisme de crédit. Il est assorti d’une hypothèque sur le bien et complété d’une garantie de l’État pouvant atteindre 75 % du montant du crédit, si la valeur du logement ne suffit pas à couvrir le prêt. Le remboursement se fait au moment de la vente du bien, de transmissions ou dans le cadre d’une succession.

 

3 -Prêt sur le livret développement durable

Le livret de développement durable et solidaire (LDDS) est un produit d’épargne rémunéré qui participe au financement de l’économie sociale et solidaire. Les sommes collectées par les banques grâce au LDDS doivent ainsi leur permettre de proposer des prêts à taux attractifs aux particuliers.

Les appareils de production de chaleur font partie des équipements éligibles au prêt sur le livret développement durable. Le montant, le taux et la durée du prêt sont librement fixés par la banque. Vous trouverez donc des offres sensiblement différentes d’un organisme à l’autre. Prenez le temps de les comparer avant de signer !

À noter : vous pouvez tout à fait contracter un prêt sur le livret développement durable sans avoir un LDDS.

 

4 - Prêt accession d’Action Logement

Le prêt accession d’Action Logement s’adresse aux salariés ou préretraités du secteur privé. Il est accordé en priorité aux salariés dont les revenus sont inférieurs aux seuils établis. Depuis 2021, ce prêt se limite à l'acquisition d’un logement neuf et à l’achat de logements anciens avec travaux, sous conditions, dans le cadre de la vente HLM notamment.

Si votre projet d'acquisition est éligible, vous pouvez prétendre à un prêt pouvant aller jusqu’à 40 000 €. Le montant maximal peut évoluer selon la réglementation en vigueur. Les démarches de demande se font auprès de votre employeur.

 

5 - Prêts des distributeurs d’énergie

Vous connaissez les primes énergie (CEE) accordées par les fournisseurs d’énergie et les grandes enseignes qui vendent du carburant ? Ces acteurs peuvent également accorder des prêts avantageux aux particuliers pour encourager les actions d’économies d’énergie.

Vous pouvez vous renseigner auprès de votre fournisseur et comparer les différentes offres proposées sur le marché.

 

6 - Prêt à l’amélioration de l’habitat

Le prêt à l’amélioration de l’habitat (Pah) est proposé par la Caisse d’Allocation Familiale (CAF). Ce coup de pouce s’adresse aux bénéficiaires de prestations familiales ayant au moins un enfant à charge. Le Pah est ouvert à toute personne éligible, sans condition de ressource, avec toutefois une priorité accordée aux foyers aux revenus inférieurs à un certain seuil.

Le Pah peut couvrir jusqu’à 80 % du montant des dépenses éligibles avec un taux d'intérêt fixé à 1 %. Le logement visé par les travaux doit être la résidence principale du demandeur, qu’il soit locataire ou propriétaire.

 

Quelques conseils avant de vous lancer

L’éligibilité du projet de travaux sera vérifiée par la banque. Vous devez donc fournir tous les éléments techniques nécessaires à l’étude de votre dossier de demande.

La banque s'appuiera sur les éléments du devis. Ce document doit être aussi complet que possible et faire mention des qualifications de l'entreprise dans son domaine de travaux.

Après vous être renseigné sur les prêts que vous pourriez contracter, commencez à collecter des devis auprès des artisans exerçant dans votre secteur.

Faites part de votre projet de financement au professionnel. Il pourra vous conseiller sur le choix des équipements et vous accompagner dans vos démarches.