L'interdiction du chauffage au gaz dans les logements neufs en 2021

Mardi 27 avril 2021

La nouvelle Réglementation Environnementale (RE 2020) va progressivement interdire le chauffage au gaz dans les logements neufs. À partir de l’été 2021, il sera interdit d’installer une chaudière au gaz dans les maisons neuves. Les logements collectifs seront eux aussi concernés par cette interdiction à partir de 2024.

interdiction chauffage au gaz

Pourquoi le chauffage au gaz va-t-il être interdit ?

La nouvelle réglementation environnementale (RE 2020)

Dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique, la RE 2020, qui remplace la RT 2012, va induire de nouvelles normes de construction visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) en France, notamment dans le secteur du Bâtiment. L’ensemble des bâtiments, résidentiels et tertiaires, représentent 25% des émissions nationales de CO2. La RE a pour objectif d’améliorer la performance énergétique des bâtiments et de diminuer leur impact carbone.

L’État s’est d’ailleurs engagé à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, c’est-à-dire à ne pas émettre plus de CO2 que ses puits naturels (sols, forêts, océans…) ne peuvent en absorber. La France doit donc trouver un équilibre entre sa consommation de CO2 et sa capacité d’absorption carbone. Pour parvenir à ce résultat, l’un des principaux leviers est de diminuer l’impact carbone des bâtiments.

Des seuils maximaux d’émissions de GES autorisés

La RE 2020 introduit un plafond d’émissions de GES pour les constructions neuves. Pour les maisons individuelles, le seuil maximal d’émissions de gaz à effet de serre autorisé sera fixé à 4kg de CO2 /m2/an et ce dès l’entrée en vigueur de la réglementation. Pour les logements collectifs, il sera dans un premier temps fixé à 14kg de CO2 /m2/an, puis abaissé à 6kg de CO2 /m2/an à partir de 2024. Ces nouveaux plafonds d’émissions de GES induisent l’exclusion du chauffage exclusif au gaz, au profit d’énergies moins polluantes. La disparition du chauffage au gaz devrait permettre de réduire les émissions de GES dans les constructions neuves.

Quelles alternatives possibles ?

Les constructions neuves devront être chauffées avec des solutions plus écologiques. Parmi elles, les chauffages au bois, solaires, hydrauliques ou les pompes à chaleur devront être privilégiés. Les chauffages électriques performants seront eux aussi une bonne alternative, notamment dans les immeubles collectifs en milieu citadin où il sera difficilement possible d’envisager un chauffage ou bois ou l’installation d’une pompe à chaleur.

Les chauffages électriques performants

La disparition du chauffage au gaz ne doit pas engendrer un retour massif aux convecteurs électriques, souvent appelés « grille-pains ». Les convecteurs, première technologie de chauffage électrique, sont conçus avec un système de résistance assez énergivore. Ces modèles ont d’ailleurs causé du tort à la réputation du chauffage électrique. En réalité, il est également possible d’optimiser la consommation énergétique d’un bâtiment avec un chauffage électrique.

Les chauffages électriques incluent désormais de nouvelles technologies performantes, comme les radiateurs à inertie, les radiateurs à accumulation, les panneaux rayonnants, le plancher chauffant ou les plinthes chauffantes.

Ecomatic, unique fabricant français de chauffage par plinthes, propose un système innovant en France, mais très largement utilisé au Canada où les températures peuvent atteindre jusqu’à moins 20 degrés en hiver. Le chauffage par plinthes ou plinthes chauffantes offre une véritable révolution en termes de performances thermiques. Il permet de réaliser des économies d’énergie et d’améliorer le confort dans les logements. Cette technologie utilise plusieurs principes thermodynamiques, la convection douce, l’inertie et le rayonnement, pour diffuser une chaleur homogène dans toute la pièce.

Les plinthes chauffantes permettent de réchauffer les murs et de les transformer en véritables panneaux rayonnants. Ainsi, elles suppriment la sensation de froid liée au phénomène de parois froides, notamment à proximité des baies vitrées. L’air chaud est élevé lentement le long des murs puis réparti dans toute la pièce, sans créer de poches d’air au niveau du plafond.

En version électrique, le chauffage par plinthe autorégule sa puissance en analysant les besoins thermiques de son environnement et répond parfaitement aux normes de la RE 2020. Les plinthes chauffantes sont également disponibles en version hydraulique, compatible avec tout émetteur de chaleur basse ou haute température : chaudière à eau ou à bois granulés, pompe à chaleur, panneaux solaires… Ecomatic propose également une version hybride, qui fonctionne à la fois à l’électricité et à l’eau. Les plinthes hybrides basculent automatiquement sur l’électrique lorsque la chaudière est éteinte ou que les panneaux solaires ne suffisent plus.